GF23mmF4 R LM WR

Habitué aux très grands angles que j'affectionne pour la photographie de paysage, c'est avec un réel enthousiasme que j'ai pu prendre en main ce nouveau GF23mm. Malgré son poids et son volume, il reste maniable avec une prise en main très agréable. Il inspire confiance avec ses joints toriques et sa finition parfaite. La rotation de la bague de diaphragme bénéficie d’un crantage d’une fermeté idéale. La mise au point mini est intéressante (mesurée à 34cm, on aurait pu l'appeler 23mm macro !) et permet des premiers plans rapprochés très impressionnants avec une focale équivalent à 18 mm. La qualité d'image est juste parfaite, avec une homogénéité centre/bords/angles impressionnante : piqué très élevé, pas d'aberration chromatique, vignettage imperceptible, il reste juste un petit peu de déformation en barillet, qui se corrige très facilement. Parfait à F11 et F 16, il reste encore très défini à F 22, ce qui est important en moyen format quand, dans certaines situations, on recherche un maximum de profondeur de champ en particulier pour la photo de paysage au sol. Ce 23mm est vraiment très homogène dès 5,6, ce qui est parfait pour mes prises de vues aériennes, où la moindre baisse de qualité sur les bords est immédiatement visible. Associé au GFX50s, le GF23mm m'a permis de réaliser des images que je n'avais jamais pu obtenir auparavant, tout simplement !

XF 1.4xTC WR

« La conception de ce télé-convertisseur est telle que la qualité optique de l'objectif n'est pas dégradée, même à pleine ouverture. La vitesse de mise au point n’est pas ralentie, la distance mini conservée, la stabilisation fonctionne également parfaitement. A mon avis c’est un complément indispensable qui devrait faire merveille pour la photo animalière ! »

XF100-400mm

« Même s'il est assez imposant, l'objectif reste compact pour une focale équivalente à 600mm avec une ouverture de F5,6. La manipulation sur un X-T1 ne pose aucun souci particulier. Les bagues, fluides et suffisamment freinées, sont agréables. Le « piqué » est très bon dès F5,6 : je n'ai jamais ressenti le besoin de diaphragmer pour avoir une meilleure qualité d'image. Il est vraiment utilisable dès la pleine ouverture, même au grossissement maximum. Le stabilisateur, indispensable sur une telle focale, fonctionne à merveille : j'ai réussi à obtenir quelques images nettes au 1/4 de seconde ce qui constitue une vraie prouesse sur un équivalent 600mm ! »

X-T2

Même si l'aspect de ce boîtier se rapproche visuellement d'un reflex traditionnel, la poignée verticale en change complètement ses caractéristiques, le rendant ultra rapide, très réactif, et proposant une autonomie record avec ses 3 batteries. Le pad, qui permet de sélectionner à la volée le bon capteur AF, est un vrai régal. Le double logement pour carte SD assure une meilleure autonomie en quantité d'images, et une sécurité accrue pour les plus inquiets. L’ergonomie, tout en restant fidèle aux habitudes prises avec le X-T1, est nettement améliorée, tout est plus fluide, plus rapide. L'AF devient redoutable sur les séquences en mouvement. Associé à la cadence boostée de 11 ips, c'est carrément bluffant. Etant spécialiste des tirages grands formats, je dois dire que je n'ai pas été déçu de ce nouveau capteur : j'ai obtenu des 80*120 sur des vues aériennes avec des détails incroyables à partir du JPEG boîtier. Je vous laisse donc imaginer la marge supplémentaire permise par le RAW…