GF250mmF4 R LM OIS WR

Bien que volumineux, l’objectif une fois monté sur le boîtier est parfaitement équilibré, ce qui rend la prise en main facile et immédiate. Le collier de pied, ergonomique et bien proportionné(et amovible), complète cet ensemble particulièrement efficace, notamment pour les prises de vues à main levée.La bague des diaphragmes est idéalement placée sans qu’on ait besoin de bouger la main quand on soutient l’objectif de la main gauche. A l’utilisation, l’autofocus se révèle véloce et précis, avec une possibilité de réduction de la plage de distance pour encore plus d’efficacité.La mise au point mini suffisamment courte est bien utile pour les gros plans. Enfin, la stabilisation est plus qu’appréciable, d’autant plus sur un équipement moyen format, particulièrement exigeant en termes de qualité d’image.Je n’ai noté aucune différence à l’usage, de la pleine ouverture pour des vitesses rapides, jusqu’à f32 pour les poses lentes, quand la lumière est encore abondante. Cette focale de 250mm, associée au multiplicateur x1.4, rend possible la photographie au téléobjectif avec une extrême qualité.

GF250mmF4 R LM OIS WR

J’ai eu la chance de tester en avant première le GF 250 mm. J’attendais avec impatience cette focale qui est l’outil de prédilection de ma pratique du portrait. Il est arrivé dans sa jolie boîte et l’effet « whaou ! » à l’ouverture a été intense, il est beau et … gros.Étant donné que je mesure 1m90 pour une centaine de kilos, voici enfin un objectif à ma taille ! Placé sur le GFX avec le grip, c’est idéal. Au niveau finition et prise en main tout est parfait. Les ingénieurs Fujifilm ont pris soin de travailler les détails. J’aime beaucoup le fait que la bague permettant d’installer l’objectif sur un pied et le faire tourner, c’est tellement pratique. Première photo en mode connecté et encore un effet whaou !Le piqué est juste impeccable. La distance minimale de mise au point est bien ajustée, elle me permet d’être au plus près du visage sans pour autant rentrer physiquement dans la bulle du modèle, c’est idéal. Je peux viser juste et précis. L’autofocus est largement suffisant pour de la mode, avec un modèle en mouvement. Le vignettage et autres aberrations sont inexistants. En bref et sans langue de bois, une technique impeccable qui sait se faire oublier, pour ne laisser que le plaisir de son utilisation.