X100F

Pour tester le nouveau X100F, j'ai choisi de me rendre dans l'usine Ferropem, située en Isère, qui transforme la silice en silicium. J'ai donc pu éprouver ce boîtier dans des conditions de travail difficiles, avec des écarts de lumière importants et par une chaleur très élevée. Habitué à travailler en RAW, j’ai été très agréablement surpris de la qualité exceptionnelle des fichiers JPEG, tant dans le rendu des couleurs que dans les détails entre les hautes et les basses lumières. Le capteur de 24 millions de pixels - équivalent à celui du X-Pro2 -, l'arrivée du mini joystick pour une plus grande rapidité de mise au point ou encore la bague vitesse/ISO, caractérisent cet appareil toujours aussi compact. Ce sont autant d'atouts pour un boîtier qui m'accompagnera dans tous mes prochains reportages. Bravo FUJIFILM pour ce travail qui facilite le nôtre ! Merci à Franck Traversaz, directeur de l'usine Ferropem, ainsi qu'à tous les employés pour leur accueil.

X100F

Le X100F ? C’est l’appareil photo avec un grand A. Il est tout simplement beau et rappelle les fleurons de l’époque mythique. Combien de fois me pose-t-on la question : « Vous travaillez en argentique ? » Surtout, ne le prenez pas en main, car il va s’inviter chez vous de suite ! Il est dans la lignée du X-Pro2 au niveau des améliorations techniques. Il garde la même esthétique que le X100 sorti en 2011, et de l’extérieur, seul un œil avisé verra la différence. J’aime ses multiples possibilités de visée : viseur électronique, viseur optique ou bien avec l’écran arrière. L’obturateur silencieux est un bonheur, je passe, je fais mon image et je n’ai dérangé personne. Bien évidemment le capteur de plus de 24 millions est une belle performance. Du coup, je peux l’emmener sur mes reportages en deuxième boîtier aux côtés de X-Pro2. L’AF est devenu suffisamment rapide pour lui faire confiance en conditions de reportage. Avec ses 91 collimateurs, impossible de rater l’image. Le Joystick (déjà présent sur les X-Pro2 et X-T2) est devenu indispensable pour le confort et la rapidité de travail. Il y a dans le menu de multiples possibilités pour le personnaliser selon le goût, les besoins, les commandes, les humeurs, les orientations esthétiques du moment. Voilà, il ne me quitte plus…avec ce genre d’appareil, il est possible de partir au bout du monde ou en bas de chez moi pour redécouvrir le plaisir de faire des images…

X100F

Le X100F est l’évolution ultime de la série des X100. J’ai longtemps travaillé avec un X100S en Street Photography et en voyage. Petit à petit, je l’ai emmené sur des reportages. La série des X100 est remarquable pour sa discrétion. J’ai pu me faire accepter et m’approcher au plus près de mes sujets. Le X100F renouvelle la gamme en apportant un AF nerveux et rapide. Le nouveaux capteur permet de monter en ISO sans problème. Pour la Street, l’héritage de la série X100 est toujours présent, le X100F est un peu plus large que le X100S. Du coup, la prise en main est plus assurée. En reportage, je l’utilise avec un X-Pro2 et c’est une combinaison parfaite. Le même type de batterie, le même chargeur servent pour les deux. L’harmonisation des deux appareils apporte un réel confort et allège le sac! Je me retrouve avec deux appareils ayant une même qualité de rendu et la même capacité. Le X100F est un réel atout dès que l’on est dans des endroits exigus ou dans des situations tendues. La différence est réelle, il est discret, silencieux, et la souplesse qu’apporte un tel système change la donne. L’ergonomie du X100F est intuitive, les commandes sont d’un accès facile. J’ai pu utiliser l’appareil dans le noir sans avoir à regarder les commandes. C’est une évolution qui me fait repenser ma manière de travailler, un outil indispensable qui ouvre des possibilités de prise de vue nouvelles. Je retrouve avec lui toute la force de la série X100 avec en plus la qualité de mon X-Pro2. Pour résumé : je ne le lâche plus !

X100F

S’il est difficile à première vue de différencier le X100F de son prédécesseur, l’épreuve du terrain est sans appel : capteur de 24 millions de pixels, AF plus rapide, EVF encore plus agréable, écran LCD plus large, des menus plus clairs et des boutons de contrôle idéalement placés qui apportent toujours plus d’homogénéité aux produits de la Série X. Avec le X100F, FUJIFILM a de nouveau réussi à affiner la recette qui a fait le succès de la série X100. Chaque nouveau boîtier apporte son lot d’améliorations et rend sa prise en main encore plus intuitive. C’est le boîtier qui me suit quotidiennement partout dans le monde.