X70

Dès le 1er coup d'œil, je me sens à l'aise même en l'absence de viseur. Je retrouve les fonctions essentielles : bague de diaphragme, bague de vitesse, bague de correction d'exposition, griffe accessoire, mode auto. Vu sa taille, le X70 s'est retrouvé naturellement dans la poche de mon blouson. Très pratique lorsque l'on veut un appareil disponible à tout instant. En action, le boitier est réactif et silencieux si l'on coupe les fonctions sonores. L'autofocus rassemble ce que la Série X fait de mieux, avec en prime une nouveauté : le mode « écran tactile » pour la zone d'action de l'AF et pour le déclenchement. Confortable et lumineux, son écran est inclinable sur plus de 180°, ce qui rend possible les cadrages audacieux sans jouer les contorsionnistes. Cerise sur le gâteau, la visée de type ventrale, tout en conservant une certaine discrétion, me rappelle celle des mythiques boitiers argentiques 6x6. Une fois de plus, la qualité du capteur X-trans II n'est plus à démontrer. Les images réalisées directement en jpg sont nuancées et équilibrées, l'exposition maitrisée, quelles que soient les conditions de prises de vues.