X-Pro3

X-Pro3 SUR LA ROUTE (Eric BOUVET)

J’aime cette possibilité d’exercer mon œil, de sortir de ma zone de confort et de me mettre en danger pour provoquer l’émotion parfois par la composition, le cadrage, la subjectivité, la lumière, l’instant ou le point de vue !

Avec le X-Pro3 la créativité reprend le dessus et avec elle l’envie, le plaisir d’essayer des choses. Que ce soit des vues de nuit de pleine lune à main levée, ou des tentatives pour faire « tout rentrer » dans un reflet…que ce soit des images calmes, contemplatives, ou une exploration des à-côtés d’un événement sportif, un reportage classique, ou ce fameux instant après lequel cette scène unique n’existera plus.

Avec ce boîtier et ma trilogie d’objectifs, les XF23mm, XF35mm et XF50mm tous à F2, j’ai juste envie de produire des images ! Je me verrais bien faire un tour du monde avec juste cet équipement car le X-Pro3 est une sorte d'homme-orchestre. Il a tous les atouts pour être très polyvalent, et comme j'aime toutes sortes de photographies, il me convient parfaitement.

X-Pro3

X-Pro3 THE UNSEEN FRONTIER (Cyril ABAD)

Pour recréer l’ambiance de Prypiat, Moscou ou Tchernobyl en 1986, la plupart des scènes de la série « Chernobyl ont été tournées en Lituanie. Après une semaine de recherche sur les premières années d’indépendance des trois pays, je commence à entrevoir le programme de cette série : identifier les traces des anciens symboles de l’ère soviétique et tenter de saisir ce que j’imagine être un espace flou dans lequel les habitants semblent rester coincés, quelque part entre le passé soviétique et un présent en évolution. Un itinéraire d’une vingtaine de lieux centrés sur Vilnius se dessine, longeant la côte ouest jusqu’à Tallin en Estonie puis redescendant par les campagnes.

Tenir le X-Pro3 entre les mains ravive chez moi un sentiment de liberté et une envie de voyager léger, nomade. Le X-Pro3 semble plus robuste et est toujours aussi léger. Sa prise en main est parfaite. L’ergonomie reste soignée. Je retrouve mes habitudes. Mais il s’en dégage une impression nouvelle, quelque chose de plus épuré, minimaliste, certainement lié à cette idée originale d’un écran LCD arrière n’indiquant, en position fermée, que la simulation de film utilisée. Mes attentes en terme de vitesse d’AF, de réactivité, de fluidité de l’EVF sont satisfaites. Le X-Pro3 est plus rapide, plus précis.

12 jours, 2400 Km, 2500 images plus tard, je suis heureux de vous présenter ce travail que j’ai baptisé « THE UNSEEN FRONTIER ».