X-T2

Le Tricking est une discipline sportive urbaine montante pratiquée ici par le collectif l'Envolée. Les trickseurs exécutent différentes figures dans le cadre très épuré de la Très Grande Bibliothèque (Paris, 13ème) et sont photographiés par Tristan SHU, spécialiste de la photo de sports extrêmes et d'action, avec le boîtier FUJIFILM X-T2.

X-T2

Les prédécesseurs du X-T2 ont révolutionné ma manière de travailler. Photographe de plateau, j'ai besoin de matériel discret, léger et surtout silencieux. La précision du capteur (couleur/balance des blancs), la possibilité de monter dans les ISO m'ont permis de réaliser des photos impensables en Reflex. La réactivité de l’AF permet de saisir des scènes en mouvement en toute discrétion. FUJIFILM a adapté l’ergonomie de son grip vertical avec un accès direct à toutes les fonctionnalités du boîtier et 2 batteries supplémentaires. La fonction "bouton push" permet de bloquer les réglages (iso/vitesse), une grande sécurité pour le travail des professionnels.

X-T2

Robuste, rapide, précis, avec un gain sensible en résolution : c’est ce que j’attendais de ce successeur musclé du X-T1. Le nouveau couple capteur X-Trans III + X-Processor Pro, très véloce, autorise tout, de la photo la plus réfléchie à celle saisie dans l’urgence extrême. L’ergonomie est extrêmement agréable et d’autant plus avec son grip vertical. D’une fiabilité exemplaire, la rudesse du climat Islandais, la force des éléments n’ont pas fait frémir mon X-T2. L’AF rudement mis à l’épreuve a brillé par sa précision bluffante (dans un épais brouillard par exemple).

X-T2

Le X-T2 apporte bon nombre d’évolutions radicales. Si je devais les résumer en un mot, ce serait « rapidité ». Le portrait, paradoxalement, nécessite un matériel ultra rapide, afin de saisir dans l’instant une expression parfois très fugace. En outre, ce nouveau boîtier gère parfaitement la mise au point répondant à mon besoin de simplification et de traitement rapide. La visée électronique, offrant une immersion parfaite l’image réalisée, reste un des grands avantages de cette série.

X-T2

Même si d’un simple regard en surface les différences ne semblent pas si nombreuses avec le X-T1, il devient presque impossible d’y revenir après avoir travaillé avec le X-T2, lequel est à la fois plus performant et plus précis. Le « joystick » pour une mise au point plus précise et le meilleur rendu des images en font une arme redoutable pour un photographe d’action soucieux de légèreté et d’efficacité !

X-T2

Le nouveau FUJIFILM X-T2 arrive avec plein de nouvelles possibilités telles que des réglages AF plus rapides, plus intelligents, couvrant une grande surface de l’image. C’est aussi une ergonomie corrigée pour améliorer le quotidien des photographes. C’est aussi un boîtier « boosté » (surtout avec son Booster Grip) : « boosté » en pixel, en cadence de prise de vue, en capacité de mémoire (2 lecteurs), en autonomie, en nombre de collimateurs AF, etc. Le X-T2 est le boîtier FUJIFILM taillé pour les photographes de sport. Certains invoquaient comme excuse un boîtier trop lent quand une image leur échappait : avec le X-T2 « tu n’as plus d’excuses ! ».

X-T2

L’équipe et moi-même sommes partis dans un petit bois, à quelques pas de mon studio, accompagnés d’une chaise en bois, d’une lumière de studio autonome et d’un grand parapluie blanc avec diffuseur. Monté d’un XF56mm f/1.2 R APD, le nouveau capteur de 24Mpx et une dynamique supérieure du X-T2 furent parfaits pour saisir le mélange de lumière naturelle et artificielle recherché, aidé en cela d’une synchro-flash à 1/250s. La sensibilité de ISO 200 et l’ouverture de f/4,5, pour obtenir une résolution maximale, nous a permis de photographier le modèle, Iris, inondée de soleil en lumière de retour à droite de l’image et le flash de studio en lumière principale à gauche de l’image. Les réglages boîtiers développés pour l’occasion sont les suivants : Classic Chrome / WB : Shade / H-Tn : +2 / S-Tn : +1 / COL : -3 / SH : +2 / NR : -4. Ce nouveau X-T2 fut magique, le viseur…unique !

X-T2

Même si l'aspect de ce boîtier se rapproche visuellement d'un reflex traditionnel, la poignée verticale en change complètement ses caractéristiques, le rendant ultra rapide, très réactif, et proposant une autonomie record avec ses 3 batteries. Le pad, qui permet de sélectionner à la volée le bon capteur AF, est un vrai régal. Le double logement pour carte SD assure une meilleure autonomie en quantité d'images, et une sécurité accrue pour les plus inquiets. L’ergonomie, tout en restant fidèle aux habitudes prises avec le X-T1, est nettement améliorée, tout est plus fluide, plus rapide. L'AF devient redoutable sur les séquences en mouvement. Associé à la cadence boostée de 11 ips, c'est carrément bluffant. Etant spécialiste des tirages grands formats, je dois dire que je n'ai pas été déçu de ce nouveau capteur : j'ai obtenu des 80*120 sur des vues aériennes avec des détails incroyables à partir du JPEG boîtier. Je vous laisse donc imaginer la marge supplémentaire permise par le RAW…

X-T2

La prise en main du X-T2 est extraordinaire, avec ou sans son nouveau grip. L’autofocus est instantané et l’image de haute qualité grâce au nouveau capteur de 24 millions de pixels. Le joystick de sélection de la zone de mise au point permet de positionner rapidement le collimateur sur le sujet : un « must » lorsqu'il faut faire vite !!! Les autres boutons sont libérés pour utiliser pleinement les fonctions qui leurs sont assignées. Sur terre comme sur mer, de conception « Tout Temps », ce boîtier affronte sans souci les conditions extrêmes de la régate. Il dévore les photos jusqu'à 14 images/secondes et les stocke sur les deux slots de cartes SD. Associé avec l'objectif XF100-400 stabilisé, il permet de saisir des instantanés des manœuvres sur les voiliers malgré un roulis permanent. Sans oublier la vidéo 4K qui permet de réaliser des vidéos incomparables.

X-T2

Attiré pas les nouvelles technologies liées à la photographie, je recherchais depuis longtemps un matériel léger me permettant de réaliser des images de grande qualité. Le hasard des rencontres ont fait que je me suis retrouvé avec un boîtier FUJIFILM X-T2 dans les mains. J’ai été bluffé par sa précision colorimétrique, sa gestion du bruit dans les ISO élevées - indispensable pour les évènements indoor ou autres courses de nuit - sa dynamique des images. Coté opérationnel, le X-T2 m’a agréablement surpris, un excellent autofocus d’une grande fiabilité (piloté par une série de paramètres répondants à l’essentiel des besoins en matière de photo de sport), une capacité de 11 images par seconde… L’équivalent des reflex pro haut de gamme. FUJIFILM, pour les photographes de ma génération, c’est une large gamme de pellicules que j’ai retrouvé à travers les différents modes de simulation de film : VELVIA, ASTIA, ACROS… Côté réglages dynamiques, tout est à portée de main : diaphragme, sensibilité, vitesse d’obturation, sur-ex, sous-ex, … Comme beaucoup de mes confrères, l’ennemi numéro un est le poids. En ce qui me concerne, je voyageais avec 25kg de matériel photo, avec sans arrêt des négociations avec les autorités aéroportuaire pour embarquer dans un avion. Aujourd’hui, je voyage avec moitié moins de poids pour le même type de matériel. Le tout tient dans un sac à dos. Avec le X-T2, j’ai trouvé le matériel de reportage idéal.

X-T2

Photographe de sports, je suis habitué à transporter beaucoup de matériel lourd. J’ai particulièrement apprécié la compacité et surtout la légèreté de ce nouveau boîtier. Autre point très positif, le X-T2 s’est montré tout à son avantage pour sa discrétion sonore, lors des déclenchements en rafales, notamment à l’occasion du tournoi de Roland Garros. Le rendu des couleurs m’a particulièrement séduit.

X-T2

Un capteur et une plage dynamique extraordinaire, une ergonomie et prise en main superbe, des optiques et une qualité d'image somptueuses, un autofocus précis et fiable, un mode rafale jusqu’à 11 images/secondes, un écran arrière inclinable très bien pensé, ce boîtier X-T2, compact et léger, présente beaucoup trop d’arguments pour ne pas en tomber amoureux. J’adore pouvoir shooter à pleine ouverture tout en ayant confiance en la mise au point. Son capteur continue de m’émerveiller par sa capacité à saisir sans bruit numérique (même avec une sérieuse montée en ISO) des scènes très contrastées. Sur les fichiers, je dispose de matière exploitable partout, dans les ombres comme les hautes lumières. Je ne m’attendais pas à un tel coup de cœur. Bravo Fuji pour cette petite merveille.